Impact du paiement sans contact sur notre comportement

Selon les données de l’Observatoire du NFC et du sans-contact, 35 millions de cartes bancaires intègrent la norme NFC en 2015. Cela correspond à plus de la moitié (54 %) des cartes en circulation en France. D’ici 2020 la majorité des cartes bleues devraient être équipées de la technologie « sans contact »

symbole sans contactL’essor rapide de cette technologie soutenue par les banques comportait une faille des risques de piratage et d’utilisation frauduleuse en cas de vol et/ou de perte. L’absence de cryptage expliquait cette faille. Depuis 2012, les données des cartes bancaires émises ne sont plus lisibles. Si cette avancée a permis de juguler l’ampleur des risques techniques, d’autres risques sont pointés du doigt, davantage liés à la dimension « comportementale » des consommateurs.

Le paiement sans contact, plus de code, plus de trou de mémoire, plus d’attente.

Le paiement sans contactAujourd’hui la carte bancaire permet de payer ses achats sans taper son code confidentiel grâce la technologie du NFC. Le système NFC, « Near Field Communication » ou communication en champ proche permet d’effectuer des paiements de petite somme (dans la limite de 20 euros) avec sa carte bancaire.

La technique est simple. Elle consiste à approcher sa carte bancaire de 3 ou 4 centimètres d’une borne ou d’un terminal de paiement équipé de cette technologie. La transaction et l’édition du ticket sont instantanées. Plus de monnaie et plus de code à composer, le paiement sans contact est considéré comme « pratique, rapide et sécurisé ». Par mesure de sécurité, les consommateurs peuvent se procurer un étui. Il agit comme une cage de Faraday et empêche la carte d’émettre des informations. Cet étui est parfois distribué par les agences bancaires.

Le paiement « sans contact », des impacts sur notre comportement d’acheteur ?

Le paiement sans contact s’inscrit dans une stratégie de dématérialisation de la monnaie pour augmenter la transparence des échanges et flux financiers. En effet, limiter l’usage du cash dans l’économie est un programme officiel du gouvernement. Elle vise à lutter contre le financement du terrorisme et des trafics en tout genre. Certes cette stratégie est louable car elle vise à nous protéger mais quelles sont les conséquences sur les consommateurs ? La facilité de payer des achats sans monnaie aurait elle tendance à modifier nos comportements d’achats ? Le paiement « sans contact » agirait il comme un incitateur à multiplier ses emplettes ? Même si le consommateur se dit apte à s’auto réguler et à maitriser ses dépenses quel que soit le moyen de paiement, les caractéristiques du paiement « sans contact » reconsidèrent nos comportements d’achat.

Payer en espèces implique une démarche différente de celle du paiement sans contact. Cette dernière est instantanée, quasi virtuelle et s’inscrit dans ce contexte de dématérialisation de la monnaie. Cet état de fait interagit naturellement avec nos habitudes d’achats c’est à dire sans que nous puissions nous en rendre compte. Utilisez le paiement sans contact brouille notre libre arbitre. La simplification des moyens de paiements influent sur nos intentions.

Le paiement « sans contact » : une nouvelle ère de consommation

Acheter n’est donc pas un acte isolé mais est dépendant du contexte dans lequel il se produit. Les moyens de paiements sont un catalyseur de notre motivation à acheter. En effet, acheter rapidement selon une envie passagère et sans effort induit à terme une surconsommation. Satisfaire chaque pulsion devient facile grâce à un paiement rapide. Nous ne faisons plus la démarche de chercher de l’argent au distributeur, de vérifier l’état de ses comptes ou de compter sa monnaie pour vérifier l’appoint.

Plus que cela, la dématérialisation de la monnaie donne une impression de ne pas dépenser. Les gestes intermédiaires sont supprimés. L’achat virtuel ne déclenche plus nos réflexes : ai je assez de monnaie sur moi, où est le prochain distributeur, en ai je vraiment besoin ou en ai je réellement envie ? Tout est accessible et facile à acquérir, sans effort et sans recours à nos réflexes de gestionnaire.

Le paiement sans contact ou comment réapprendre à consommer

La dématérialisation de la monnaie ouvre une nouvelle ère de consommation avec sa kyrielle de moyens de paiement dont le paiement « sans contact ». Et bientôt le consommateur utilisera son smartphone avec cette même technologie. Le consommateur doit se préparer à naviguer dans cet environnement virtuel mais au final, bien réel ! Il s’agit de modifier ses repères pour intégrer une nouvelle logique d’achat adapté à l’ère du temps.

Remarque : tous les clients de Web Monétique sous contrat de location TPE sont en sans contact et ceux qui le sont pas, sont basculés sur simple demande. Le paiement NFC se fait aussi bien sur un terminal de paiement portable que sur un lecteur carte bancaire fixe

  • FOIRE EXPO DE PAU

Location TPE PAU

Location d'un TPE à l'année ou de manière ponctuelle pour la foire d'Expo à Pau.

  • Terminal de paiement Nîmes

Location TPE féria de NIMES

Louer un TPE à Nîmes que ce soit à l'année ou durant la Féria

  • Lecteur cartes bleues pour particulier

Location TPE pour particuliers

Les raisons qui justifient qu'un particulier ne peut pas louer de TPE

  • Logo mastercard vis CB

Règlement européen sur les frais d’interchange

Frais d’interchange, le taux de commission change

  • Pin pad IPP 280

Le paiement sans contact à 30 Euros

Le paiement en sans contact passe de 20 à 30 € à la rentrée 2017